Philippines

Des îles paradisiaques, plongées dans un état d’urgence permanent

Une description simple et concise de la situation des Philippines ? Faim et pauvreté, sous les palmiers. La précarité criante de la population contraste violemment avec le paradis qu’il représente pour les touristes ; entre plages magnifiques et mer bleu azur.

44 % de la population locale réside dans des bidonvilles. Les familles ayant fui les campagnes vivent désormais au beau milieu des déchets, dans des cimetières, le long des routes, au bord des rivières, ou encore, sous les ponts. Pour ne pas mourir de faim, les enfants se rendent souvent dans les décharges. Ils y recherchent des restes de nourriture ainsi que toutes sortes de matériaux réutilisables.

À Manille aussi, la capitale du pays peuplée par 15 millions d’habitants, bon nombre de personnes connaissent une misère profonde. Les enfants mendient dans la rue ou se prostituent pour aider leur famille à survivre. Les déchets sont uniquement collectés dans un bidonville sur trois. Et seul un bidonville sur cinq est raccordé au réseau d’eau potable. Le taux de mortalité infantile au sein de ces agglomérations précaires demeure très élevé.

SOS World y réalise une distribution de denrées alimentaires, tout en veillant à ce que les résidents des bidonvilles puissent exercer un métier et bénéficier d’une aide médicale. Nous travaillons conjointement avec des partenaires locaux.